“ Les oméga-3 sont présents dans le beurre c’est ça ?! “

Effectivement, une marque de beurre bien connue prône la richesse de celui-ci en oméga 3.

Mais qu’en est-il vraiment ?

Quels sont les bienfaits des oméga-3 sur le corps finalement ?

Dans un premier temps, je vais vous expliquer les 3 différents oméga-3 et à qui sont-ils destinés.

Dans un second temps, je vais vous donner 4 bienfaits des oméga 3.

Dans un troisième temps, je vais vous lister les aliments les plus riches en oméga 3.

 

Pensez à partager l’article :

Au programme du jour :

  • Les Oméga 3
  • Pour qui ?
  • Dans le cadre des régimes cétogènes.
  • Développement du cerveau.
  • Développement du fœtus.
  • Limite les inflammations.
  • Bon pour le cœur.

Tout savoir sur les oméga 3.

Les 3 différents oméga 3.

L’acide acide alpha-linolénique ( ALA ) est le chef de fil des oméga-3. On le trouve essentiellement dans des aliments d’origine végétale. Il est converti plus ou moins efficacement par l’organisme en EPA, puis en DHA, les deux autres formes d’oméga-3 connues.

L’acide eicosapentaénoïque ( EPA ) est synthétisé par l’organisme à partir de l’ALA avec un taux de conversion très faible. Il semble avoir des propriétés anti-inflammatoires importantes. L’EPA est présent dans les produits marins, en particulier les poissons gras comme le saumon ou le maquereau.

L’acide docosahexaénoïque ( DHA ) est présent également dans les produits marins. Essentiel au développement du cerveau et de la rétine, ainsi qu’à la formation et la motilité des spermatozoïdes.

Pour ceux qui veulent aller plus loin :

Recevez votre guide : 11 étapes pour mettre en place les régimes cétogènes au sein d’un couple ou d’une famille.

Pour qui ?

Chez l’adulte :

Comme vous le verrez dans les bienfaits des oméga 3, ils ont un impact conséquent sur le développement et le maintien en bonne santé de votre cerveau.

Chez l’enfant :

Le cerveau se développe pendant de longues années chez l’enfant / l’adolescent. Les oméga 3 et notamment les DHA sont essentiels à son bon développement.

Dans le cadre thérapeutique :

Certaines études démontrent que l’EPA semble avoir des propriétés anti-inflammatoires importantes ainsi qu’un effet positif sur le cœur.

Dans le cadre des régimes cétogènes.

Comme une grande quantité de lipides est ingérée chaque jour, il est important de se soucier du type de gras consommé.

Il est conseillé de limiter la consommation d’acide gras oméga-6 qui, en excès, ont un effet pro-inflammatoire. Les principales sources d’oméga-6 sont les huiles de soja, maïs, carthame, pépins de raisins, tournesol et germes de blé. Il faut donc limiter la consommation des sauces salades, vinaigrettes et mayonnaises élaborées avec ces huiles.

La consommation de gras monoinsaturés (huile d’olive, avocat, noix) et de gras saturés (coupes de viande grasse, produits laitiers riches en matières grasses) est davantage conseillée.

Et pour finir, les fameux bienfaits des oméga 3 !

La consommation d’Oméga-3 contenus dans les poissons gras, ou certaines huiles et graines permet d’équilibrer la balance en plus d’amener de nombreux bienfaits au corps.

Quels sont les bienfaits des oméga 3 ?

Maintien du cerveau dans des conditions optimales.

Les oméga-3 renforcent la plasticité synaptique ( lien ). Cette capacité des neurones à se connecter entre eux permet d’expliquer l’existence de nombreuses formes de mémoire dans le système nerveux. Ils réduisent également le stress oxydatif qui affecte particulièrement les cellules du cerveau.

Nous pouvons donc dire que les oméga 3 ont un effet bénéfique sur la santé du cerveau.

Allez plus loin : Ici.

Développement du fœtus et de l’enfant.

Le DHA intervient dans le développement du système nerveux et de la rétine du bébé. Le DHA se met en réserve dans le tissu adipeux du bébé pour terminer le développement cérébral après la naissance contrairement au bébé singe qui a terminé son développement cérébral à la naissance.

Allez plus loin : Ici.

Limite les inflammations.

L’EPA se transforme en PGE3 (Prostaglandines E3) dont certaines études parlent effets anti-inflammatoires qui pourraient être intéressants dans le traitement des maladies inflammatoires : arthrite, arthrose, inflammations chroniques…

Allez plus loin : Ici.

Limite les inflammations.

Certaines études démontrent également qu’en fluidifiant le sang, les Oméga-3 empêchent la formation de caillots, l’obstruction des artères et évitent ainsi les troubles du rythme cardiaque.

Allez plus loin : Ici.

Comment consommer des Oméga 3 ?

Les aliments les plus riches en oméga 3 - ALA (pour 100g) :

  • Huile de lin (53.3 g)
  • Graines de chia (17.8 g)
  • Graines de lin (16.7 g)
  • Huile de noix (11.9 g)
  • Huile de colza (7.54 g)
  • Noix fraîches (7.5 g)
  • Mayonnaise (4.8 g)

Les aliments les plus riches en oméga 3 - EPA (pour 100g) :

  • Huile de saumon (13 g)
  • Huile de foie de morue (8.94 g)
  • Hareng fumé (3.03 g)
  • Filet de maquereau (2.87 g)
  • Œufs de saumon (1.66 g)

Les aliments les plus riches en oméga 3 - DHA (pour 100g) :

  • Huile de foie de morue (10.9 g)
  • Foie de morue crue (4.76 g)
  • Maquereau (2.45 g)
  • Sardine à l’huile (1.69 g)
  • Hareng (1.23 g)
  • Saumon (1.12 g)

Conclusion.

Résumé.

En résumé, il existe 3 types d’oméga 3 different :

L’acide acide alpha-linolénique ( ALA ) est le chef de fil des oméga-3. On le trouve essentiellement dans des aliments d’origine végétale. Il est converti plus ou moins efficacement par l’organisme en EPA, puis en DHA, les deux autres formes d’oméga-3 connues.

L’acide eicosapentaénoïque ( EPA ) est synthétisé par l’organisme à partir de l’ALA avec un taux de conversion très faible. Il semble avoir des propriétés anti-inflammatoires importantes. L’EPA est présent dans les produits marins, en particulier les poissons gras comme le saumon ou le maquereau.

L’acide docosahexaénoïque ( DHA ) est présent également dans les produits marins. Essentiel au développement du cerveau et de la rétine, ainsi qu’à la formation et la motilité des spermatozoïdes.

Les 4 principaux bienfaits des oméga 3 :

  • Développement du cerveau.
  • Développement du fœtus.
  • Limite les inflammations.
  • Bon pour le cœur.

Votre avis.

Avant d’aller plus loin, je souhaite vous demander deux choses.

La première, c’est de nous donner votre avis sur cet article. Il est vraiment important pour nous de les récolter afin d’améliorer nos futurs articles et ainsi améliorer votre expérience utilisateur.

La seconde, afin d’aider le plus grand nombre à consommer des champignons, je vous invite à partager notre article sur les différents réseaux-sociaux.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Allez plus loin.

Pour ceux qui veulent aller plus loin :

Recevez votre guide : 11 étapes pour mettre en place les régimes cétogènes au sein d’un couple ou d’une famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dolor id, dolor. Donec amet, facilisis mattis porta. id ipsum