Qu’en est-il des régimes cétogènes dans la Gendarmerie ?

C’est vrai ça, on prône les régimes cétogènes pour les sportifs, la perte de poids et certaines pathologies comme l’épilepsie.

Nous avons même vu que certains militaires ont entamé une diète cétogène.

Et si les régimes cétogènes pouvaient aider certains membres de la gendarmerie ?

Dans un premier temps, je vais vous faire un point de rappel sur les régimes cétogènes.

Dans un second temps, je vais vous donner les bénéfices des régimes cétogènes qui peuvent s’appliquer à la gendarmerie.

Pour finir, je vais vous donner quelques exemples d’utilisation et notamment une étude portant sur les régimes cétogènes dans l’armée américaine.

Pensez à partager l’article :

Le programme du jour :

  • Qu’est-ce qu’un régime cétogène.
  • A qui s’adressent t-ils ?
  • Surconsommation de glucides.
  • Perte de poids.
  • Récupération plus rapide.
  • Les bonnes graisses.
  • Les troubles de l’anxiété et la dépression dans tout cela ?
  • Chez les sportifs.
  • Dans le cadre de l’épilepsie.
  • Dans le cadre de l’armée.
  • Pourquoi pas dans la Gendarmerie ?

Point de rappels sur les régimes cétogènes.

Avant de vous expliquer les bénéfices des régimes cétogènes dans le cadre de la gendarmerie, je vais d’abord vous faire un rappel sur ceux-ci afin que vous ayez tous les éléments dans les mains.

Les régimes cétogènes ?

Ce sont des régimes thérapeutiques riches en lipides, pauvres en glucides avec une consommation modérée de protéines animales et/ou végétales.

Ils sont utilisés depuis près de cent ans pour soigner certaines pathologies, dont l’épilepsie.

Ces régimes visent à réduire considérablement la consommation de glucides au profit des lipides pour provoquer un état de cétose.

La cétose est un état du métabolisme caractérisé par l’accumulation de corps cétoniques dans l’organisme, et notamment dans le sang.

Comme vous le savez, le corps consomme des glucides pour produire de l’énergie, hors dans le cadre des régimes cétogènes, le corps n’a pas assez de glucides pour produire de l’énergie. Il doit donc trouver une alternative.

A la place des glucides, il va utiliser les lipides comme source principale d’énergie. Pour cela , le corps va effectuer la cétogenèse. C’est une transformation des acides gras en corps cétoniques par le foie qui va diminuer l’ utilisation de l’insuline normalement utilisée pour les glucides et fournir l’énergie indispensable aux organes vitaux.

En théorie, il faut consommer quotidiennement au moins 70% de lipides, 20 % de protéines et 10% de glucides. Cependant, en fonction du régime et du résultat désiré/attendu ce ratio peut être différent.

On met donc de côté les glucides à indices glycémiques élevés comme les pâtes et le pain afin de se concentrer sur les lipides et protéines. Comme par exemple le poisson, toutes les viandes, le fromage, les oléagineux, les avocats et l’on choisit des glucides avec des indices glycémiques faibles comme les champignons, courgettes, épinards…

PS : Contrairement à certaines idées reçues, la cétogenèse est un mécanisme métabolique naturel qui intervient lors du jeûne.

Envie d’aller plus loin ?

Recevez gratuitement par e-mail votre guide : 11 étapes pour mettre en place les régimes cétogènes au sein d’un couple ou d’une famille.

A qui s’adressent t-ils ?

Comme vu précédemment, ce régime peut s’adresser à de nombreuses personnes.

Dans le cadre de la qualité de vie :

  • Qu’il s’agisse d’une perte de poids.
  • De sportifs souhaitant améliorer leurs performances.

Mais il est également utilisé dans le cadre thérapeuthique :

  • L’épilepsie.
  • Certaines maladies chroniques.
  • Des études sont actuellement en cours afin de voir l’efficacité de ceux-ci sur d’autres pathologies comme Parkinson, Alzheimer, le diabète et certains cancers.

Les régimes cétogènes dans l’armée.

Surconsommation de glucides.

Une surconsommation de glucides simples conduit à une prise de poids, voire une obésité, des caries dentaires, et fait le lit de pathologies de surcharge comme le diabète de type II ou diabète sucré, les maladies cardiovasculaires ( les excès de glucides étant transformés en graisses ).

Une surconsommation en glucides complexes peut être liée à une prise de poids et des troubles digestifs à type de pesanteur, de douleurs ou de constipation.

Et l’armée dans tout cela ?

Selon une étude sur les militaires du CPA 30 :

“ Entre décembre 2016 et mars 2017, un questionnaire auto-déclaratif portant sur les connaissances et habitudes alimentaires liées à l’effort a été distribué à l’ensemble des commandos parachutistes de l’Air 30 de Mérignac.

Résultats : 98 commandos ont été inclus avec un âge moyen 32,5 ans.

La pratique sportive hebdomadaire est en moyenne de 5,2 heures.

Un quart ne prennent pas de petit-déjeuner, 39 % déclarent consommer moins d’une portion de légume par jour, et la moitié prennent des compléments alimentaires.

Seuls 39 % modifient leur alimentation en prévision d’une épreuve physique ; 9,2 % ne s’hydratent pas avant et 14,3 % pendant l’effort.

Pour autant 2/3 d’entre eux estiment leur alimentation comme adaptée et équilibrée. “

Cela est d’autant plus étonnant puisqu’ils sont tous très sportifs et ont un niveau élevé dans ce domaine. Un suivi serait intéressant pour déceler l’apparition de troubles métaboliques comme le diabète mais aussi de maladies chroniques neuro dégénératives.

La nutrition et le repos sont pourtant la base d’une bonne récupération et préparation à n’importe quelle activité physique.

Certes, cette étude porte sur les commandos de l’air, mais si les membres d’un commando des forces spéciales ont des troubles alimentaires, alors il est prêt à parier que c’est également le cas des forces d’interventions de la gendarmerie. ( PSIG, PSPG, Gendarmerie Mobile etc… ).

Je pense par ailleurs que c’est d’autant plus important dans le cadre des missions de police secours ou de maintien de l’ordre.

 

Perte de poids.

Les régimes cétogènes ont démontré les effets positifs pour la perte de poids. Comme il pousse le corps à puiser de l’énergie dans nos réserves de graisse, il permet de réduire considérablement la masse adipeuse qui le compose. C’est un régime alimentaire suivi par de nombreuses personnes en perte de poids.

Selon de nombreux retours d’expériences, après une période d’adaptation au changement de régime alimentaire, les fringales disparaissent. Les bilans sanguins s’améliorent.

Les personnes qui suivent ces régimes cétogènes ressentent une réelle amélioration de leur condition physique. Et elles le pratiquent justement pour améliorer leurs performances sportives.
Dans le cadre de la gendarmerie, cela peut être intéressant pour les gendarmes souhaitant perdre du poids ou se préparer physiquement à un stage, un changement d’unité, un concours ou encore une mission en particulier.

Récupération plus rapide.

Les régimes cétogènes peuvent améliorer la capacité du corps à contrôler les inflammations systémiques. Ce type d’inflammation se produit après une pratique sportive intensive.

Les cétones, présentes en quantités optimales dans l’organisme, s’avèrent bénéfiques pour réduire la fatigue après l’effort en baissant la réaction inflammatoire due aux exercices intenses.

Les bonnes graisses.

Certaines sources lipides comme les saturées et mono-insaturées n’augmentent pas les risques de maladie cardiovasculaire.

Au contraire, ces sources de lipides génèrent des améliorations importantes pour le cardio-métabolisme : insuline, glycémie, stockage des graisses ectopiques, pression artérielle et lipides sanguins.

C’est le cas notamment des oméga-3, oméga-9 et oméga-6.

Les acides gras essentiels sont ainsi baptisés parce que l’organisme ne peut pas les synthétiser lui-même. Il faut les trouver dans l’alimentation, les suppléments ou les compléments alimentaires.

Typiquement les oméga-3 et oméga-6 permettent le bon fonctionnement des systèmes cardiovasculaire, cérébral, inflammatoire, hormonal etc…

Les oméga-3 et leurs propriétés font l’objet de nombreuses recherches chaque année, ce qui entraîne une évolution rapide et des mises à jour fréquentes dans les recommandations nutritionnelles à leur sujet.

Des apports adéquats contribuent certainement à prévenir les maladies cardiovasculaires, la dégénérescence liée à l’âge (DMLA), les maladies neuro-dégénératives, probablement, certains cancers (comme celui du sein, de la prostate et du côlon) et le diabète.

Ils améliorent aussi les fonctions cérébrales. L’EPA et le DHA jouent un rôle dans le fonctionnement cérébral chez le sujet adulte et au cours du vieillissement et suggèrent un effet positif sur le maintien de la santé mentale.

Le corps utilise les oméga-6 pour élaborer des acides gras hautement insaturés et des eicosanoïdes de séries 1 et 2.

Ces substances jouent un rôle important dans le bon fonctionnement des systèmes nerveux, cardiovasculaire, immunitaire, ainsi que dans les réactions allergiques et inflammatoires et la guérison des blessures.

Consommés en excès, les acides gras oméga-6 peuvent contrecarrer les effets bénéfiques (en particulier cardiovasculaires). Un excès d’oméga-6 peut aussi provoquer des douleurs et des maladies inflammatoires comme l’asthme ou l’arthrite.

Ils peut donc être intéressant pour les gendarmes de se pencher là dessus. En effet, les Oméga-3 jouent un rôle prédominant sur la santé mentale et la récupération.

Si vous souhaitez aller plus loin, je vous invite à lire notre article sur les oméga-3.

Les troubles de l’anxiété et la dépression dans tout cela ?

Qu’on se le dise franchement, l’anxiété, la pression et les traumatismes font malheureusement partie du métier de gendarme.

Et si les régimes cétogènes dans la gendarmerie pouvaient les aider ?

La dissipation du brouillard mental est l’un des premiers effets de l’alimentation cétogène et de la cétose.

Au bout de quelques semaines de diète, la plupart des personnes font l’expérience d’une plus grande clarté mentale qui se manifeste au travail ainsi que dans leur vie quotidienne.

Le dérèglement de certains neurotransmetteurs peut provoquer ce flou mental, notamment le GABA, quand son taux est trop bas. Or la cétose permet d’améliorer la production du taux de GABA.

La résistance à l’insuline dans les cellules du cerveau est une autre cause de ce phénomène. Cette résistance à l’insuline est la même que celle dont nous avons parlé plus haut mais elle se produit ici dans les cellules du cerveau.

Les mécanismes de dépression et d’anxiété sont complexes, différents pour chacun et difficiles à réduire à de simples phénomènes physiques.

Néanmoins, on observe des points communs dans la physiologie de la dépression et de l’anxiété :
Dérèglement de certaines hormones responsables de réguler l’humeur ( sérotonine, dopamine, norépinéphrine ) mais aussi certains neurotransmetteurs comme le GABA avec pour marqueurs cliniques des troubles du sommeil de l’ anxiété chronique un manque d’ énergie.
Résistance à l’insuline dans le cerveau avec augmentation de la masse adipeuse..

La diète cétogène est extrêmement efficace en prévention et elle a manifestement des effets stabilisant sur l’humeur, potentiellement parce qu’elle améliore le métabolisme de l’énergie dans le cerveau.

Les cétones fournissent en effet un carburant direct qui peut être utilisé en toute circonstance, et à plus forte raison en cas de résistance à l’insuline. C’est d’ailleurs cette étude de 2008 qui confirme que la pratique d’une alimentation cétogène augmente naturellement la production des hormones responsables de l’humeur telles que la dopamine et la sérotonine, aussi appelées “hormones du bonheur”.

Rappel : Le brouillard mental est une sorte de confusion, de fatigue intellectuelle, induisant un manque de clarté et/ou de concentration.

Les régimes cétogènes dans la gendarmerie

Quelques exemples d’utilisations.

Chez les sportifs.

Quel est le point commun entre les All Blacks, Christopher Froome et Andy Murray ?

Oui ce sont des sportifs, mais à part ça ?

Pas d’idées ?

Ils suivent tous des régimes cétogènes.

A différente intensité en fonction des besoins évidemment.

Le film et le livre Sugarland, de Damon Gameau ont eu une influence considérable sur les All Blacks, raconte Nic Gill. Sugarland décrit les dégâts que le sucre provoque dans l’organisme, à court et à long terme.

« Avant de voir ce film et de lire le livre, dit Nic Gill, les All Blacks avalaient des boissons énergétiques sucrées et parfois même du sucre pur après l’entraînement et les matches. »

Quant à Christopher Froome, il tombe malade en 2012.

En 2013, plus motivé que jamais il adopte un régime cétogène, perd du poids, s’entraîne comme jamais et fini par gagner 6 grands tours dont 4 fois le tour de France ( de 2013 à 2018 ). Il perd même jusqu’à 8kg de 2013 à 2015.

Pour Andy Murray, il entame un nouveau régime anti-inflammatoire pour améliorer la récupération de son opération de la hanche.

” L’alimentation est une partie très importante dans tous les régimes d’athlètes. Au cours des deux dernières années, j’ai surveillé tout ce que je mangeais. Mon régime a beaucoup changé depuis mon opération à la hanche. J’ai, par exemple, davantage privilégié les aliments qui réduisent les inflammations. “, a déclaré le tennisman.

Vous pouvez d’ailleurs en savoir plus en lisant notre article sur les régimes cétogènes chez les sportifs.

Dans le cadre de la gendarmerie, cela peut être intéressant puisque les sports tels que la course à pied, le renforcement musculaire ou les sports de combat font partie intégrante du métier de Gendarme.

Dans le cadre de l'épilepsie.

Fin 1800, le Dr Guillaume Guelpa ( un médecin français ) lance de nombreuses expériences pour essayer de traiter diverses maladies via le jeûne. Tout d’abord il fait les premiers tests sur lui-même, puis sur ses patients.

L’idée lui a été donnée par Georges Saintfort Dujardin-Beaumetz, qui a constaté que dans la fièvre typhoïde, ce sont les malades qui perdent du poids le plus rapidement qui se rétablissent le plus vite.

Il met donc au point un régime alimentaire qu’il va proposer à ses patients diabétiques. Le voici :
Boire chaque jour une eau minérale dite purgative, l’eau de Janos qu’on faisait venir de Hongrie
S’abstenir totalement de tout aliment pendant 3 à 4 jours ;
Boire à volonté tisane de queues de cerises, de tilleul, infusion de thé, eau d’Evian.

Ce jeûne, qui a inspiré le protocole de l’université de Newcastle pour traiter le diabète, donne des résultats spectaculaires, puisque la plupart des patients du Dr Guelpa sont améliorés dès le soir du deuxième jour.

Il prescrivait également des « purges », c’est-à-dire que le patient avalait 40 grammes de sulfate de soude par jour (avec de l’eau). En 1910, il publie un livre : ” La guérison du diabète. ” détaillant ainsi son régime et ses effets thérapeutiques.

Ce régime va évoluer au début du vingtième siècle. Il prend la forme de quatre jours de jeûne avec purgatif, suivi de quatre jours d’un régime végétarien avec une ration calorique diminuée de moitié par rapport à la normale.

Il attire l’attention d’un autre médecin, le psychiatre Auguste Marie, qui traite de nombreux cas d’épilepsie à Villejuif. Les résultats sont moins spectaculaires que pour le diabète, mais extrêmement encourageants car bien meilleurs qu’avec les traitements médicamenteux de l’époque (bromures potassiques).

Entre 1910 et 1921, le jeûne thérapeutique des Drs Guelpa et Marie va s’exporter dans de très nombreux hôpitaux où l’on traite l’épilepsie, et notamment aux Etats-Unis. Le jeûne est efficace chez les malades, mais dès qu’ils retrouvent leur alimentation habituelle, les crises reviennent. Or il n’est pas possible de maintenir les patients dans un jeûne permanent.

Entre-temps, ils ont constaté que le jeûne place le corps dans un état de cétose. Or les mêmes corps cétoniques, découvre-t-ils, apparaissent lorsque l’on se nourrit essentiellement de graisses.

L’Américain Russell Wilder, un médecin de la Mayo Clinic (Rochester, Minnesota) est le premier à formuler, en 1921, l’hypothèse qu’un régime gras, favorisant la « cétonémie » pourrait mimer les effets bénéfiques du régime des Dr Guelpa et Marie dans l’épilepsie.

Les régimes cétogènes sont utilisés dans l’épilepsie depuis plus de 100 ans maintenant.

Ce sont deux autres médecins de la Mayo Clinic, Henry Helmholz et Haddow Keith, qui vont l’expérimenter.

Entre 1921 et 1930, ils administrent ce nouveau régime cétogène à des dizaines d’enfants épileptiques.

En septembre 1930 ils rapportent leurs résultats : 141 enfants ont suivi les régimes cétogènes, 43 n’ont plus connu de crise pendant un à sept ans et sont considérés guéris et 32 ont été grandement améliorés.

Si cela vous intéresse, je peux vous proposer de lire notre article sur l’histoire des régimes cétogènes et son rôle dans le cadre de l’épilepsie.

Cela permet donc de modifier positivement certains problèmes de neurocognition. Dans le cadre de la gendarmerie, cela peut être intéressant car les effets de tels régimes peuvent améliorer les facultés mentales des gendarmes et diminuer certains troubles liés à l’anxiété, la dépression et la pression du métier.

Dans le cadre de l'armée.

Et les régimes cétogènes dans l’armée ?

Selon une étude sur les militaires américains  :

“ Les participants ont été recrutés dans le Corps de formation des officiers de réserve de l’armée et dans d’autres groupes locaux ayant une affiliation militaire. Le but était de “reproduire la démographie des forces armées américaines en ce qui concerne l’âge, le sexe, la race et la masse corporelle. »

Dans une étude de 12 semaines, des chercheurs de l’Ohio State University (OSU) ont découvert “des résultats saisissants “perte constante de masse corporelle, de masse grasse, de graisse viscérale et de sensibilité accrue à l’insuline. »

Les 29 participants qui ont terminé l’étude se sont auto-sélectionnés dans un régime cétogène ou mixte. Les participants étaient en surpoids moyen, mais pas obèses.

Les participants à un régime mixte ont consommé leur régime alimentaire normal et ont été autorisés à augmenter leur consommation d’aliments entiers non transformés. Les chercheurs ont seulement demandé qu’ils maintiennent un apport minimal en glucides de 40 pour cent. Il n’y avait aucune limitation concernant l’apport calorique pour les deux groupes et tous ont été invités à manger jusqu’à ce qu’ils soient rassasiés.

Les participants au régime Keto ont perdu plus de masse, leur perte de poids moyenne était d’environ 7.7 kilogrammes de plus que tout autre participant du groupe à régime mixte. Le volume moyen de graisse viscérale a diminué considérablement plus dans le groupe céto qu’un régime mixte. “

Pourquoi pas dans la police ?

Les régimes cétogènes dans le cadre de la gendarmerie peuvent intéressants pour :

  • Prévenir des troubles de l’anxiété et de la dépression.
  • Augmenter l’endurance physique et de récupération mentale et physique.
  • Diminuer la surconsommation de glucides avec pour conséquence la perte de poids.
  • Diminuer le risque addictif ( tabac, alcool ). 

En effet, leur métier est caractérisé par l’activité physique, des missions à risques ( voir très hauts risques ) et une pression constante au travail.

Il peut donc être intéressant de se pencher sur les régimes cétogènes pour certains gendarmes puisque cela peut optimiser leur condition physique et prévenir des troubles de l’anxiété, la dépression et même des troubles post-traumatiques.

Pour conclure.

Résumé.

Les régimes cétogènes dans le cadre de la gendarmerie peuvent intéressants pour :

  • Santé mentale et physique
  • Maintien d’ un poids constant avec masse musculaire stable.
  • Récupérer mieux et plus rapidement.

KetoM+ se tient à votre disposition pour tout autres informations sur la mise en place du régime avec les produits KetoM+.

Pour cela, vous pouvez nous contacter.

Allez plus loin.

Avant d’aller plus loin, je souhaite vous demander deux choses.

La première, c’est de nous donner votre avis sur cet article. Il est vraiment important pour nous de les récolter afin d’améliorer nos futurs articles et ainsi améliorer votre expérience utilisateur.

La seconde, afin d’aider le plus grand nombre à connaître les bienfaits des régimes cétogènes dans le cadre de la gendarmerie, je vous invite à partager notre article sur les différents réseaux-sociaux.

Envie d’aller plus loin ?

Recevez gratuitement par e-mail votre guide : 11 étapes pour mettre en place les régimes cétogènes au sein d’un couple ou d’une famille.

Envie d’aller plus loin ?

Recevez gratuitement par e-mail votre guide : 11 étapes pour mettre en place les régimes cétogènes au sein d’un couple ou d’une famille.